Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Voir les textes du jour
 
Document Actions

Flash historique partie 5

Dans le cadre du centaine de la paroisse Sainte-Famille, voici une capsule historique.

Dans le cadre du centaine de la paroisse Sainte-Famille, voici une capsule historique.
 

 

Détérioration d’un riche héritage : l’église Sainte-Famille inaugurée en mai 1931, aura bientôt 60 ans. Elle montre depuis quelques temps des signes de fatigue à certains endroits. Sous la présidence de M. Bertrand Munger, une vaste campagne de souscription parmi la population débute dès l’automne. Le thème de la campagne : « Conservons nos valeurs ». 500 personnes sont requises pour la sollicitation.

 

 

La bâtisse fut réparée et transformée. En 1942, le jubé est rehaussé et plusieurs réparations importantes sont effectuées telles que le système d’éclairage, la ventilation, les portes et les fenêtres ainsi que la pose de tuiles de caoutchouc. En 1948, la décoration générale de l’église est entreprise.

 

 

On confie à la maison Louis L. Jobin Art Industries, de Montréal, la réalisation de tableaux qui apportent un cachet particulier à notre église.

A) Autour de la nef, partie supérieure : 12 tableaux.

B) Sur la voute : 4 tableaux : Père éternel! – Prophétie de Siméon – La Naissance – La Fuite en Égypte.

C) Au-dessus des autels latéraux : 3 tableaux : Annonciation – Ste-Famille – Ste-Anne et Marie, enfant et au chœur, des stalles en bois naturel sont ajoutées et une chaire du côté droit de la nef.

Un maître-autel en marbre de 4’ par 9’ est réalisé ainsi que 3 petits autels latéraux.

 

Les verrières : Voilà une réalisation unique et originale pour notre église paroissiale. Elles sont formées de diverses pièces de verre aux couleurs variées et enchassées dans le plomb et l’étain. Ce projet artistique débuta en 1947, après quelques années d’étude et de promotion des maquettes furent présentées par les frères Paul et André Bault de Rennes en France. Les travaux débutèrent en 1955.

 

 

Dans la voûte du chœur, il y a 9 vitraux; 7 représentent les sacrements de l’église et un, la Jérusalem céleste et le dernier : la papauté.

Dans la partie supérieure de la nef, les verriers ont réalisé 12 vitraux de 4’ par 16’. Le jeu des couleurs et des formes traduit les 10 commandements de Dieu, l’Église militante et l’Église triomphante.

Entre chaque fenêtre des peintures de saints et saintes complètent la décoration.